Jean Rivière, curé d’Esperaza

L’affaire de Rennes-Le-Château est une affaire de curés, Curés, bizarres, discrets, écrivains et dépensiers, mais il y en a d’autre que nous connaissons peu, mais qui, finalement jouèrent un rôle important dans cette affaire, c’est l’un d’eux que je souhaite vous faire connaitre ; il s’agit de Jean Rivière curé d’Espéraza. C’est lui qui entend Bérenger Saunière en confession et à qui il refusa l’extrême onction de son vivant, il ne la donnera au curé de Rennes-Le-Château qu’une fois décédé, événement incroyable, surtout entre prêtres, alors, Jean Rivière nous laissa-t-il un message ?

  • Entrée de l'église d'Espéraza

4 réponses sur “Jean Rivière, curé d’Esperaza”

  1. je ne crois pas que l’abbé Riviere n’ait pas fait l’extreme onction. Celle-ci ne pouvait être refusée, en aucun cas excepté pour désordre mental grave ou si la personne n’était plus en contact avec la réalité. ( grand catéchisme du 19 eme siecle).

      1. Peut-être ,ce ne sont que des conjectures, peut-être un jour découvrirons nous la vérité au détour d’un journal personnel. Il est vrai que ce christ entre vie et mort laisse à penser selon moi qu’il n’est pas mort sur la croix, comme semble le suggérer avec moultes arguments Gerald Messadié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.