Les premières découvertes de Bérenger Saunière

Accueil / Etudes et Analyses / L’affaire Bérenger Saunière
Le pilier creux de l'église de Rennes-Le-Château - La Dalle des Chevaliers - La Oule
Le pilier creux de l’église de Rennes-Le-Château – La Dalle des Chevaliers – La Oule

Lorsque Bérenger Saunière réintègre la cure de Rennes-Le-Château après avoir été suspendu de salaire par le Préfet de l’Aude, après sa prise de position politique lors des élections législatives de novembre 1886, il décide de faire profil bas.

Henri V - Comte de Chambort - Décédé en 1883
Henri V – Comte de Chambort – Décédé en 1883

Cette prise de position politique lui valut d’être remarqué par le Cercle Catholique de Narbonne auquel son frère, Alfred Saunière, lui même ecclésiastique, était affilié. C’est ainsi que la Comtesse de Chambord, veuve du Comte de Chambord, décida de soutenir le jeune prêtre dans le besoin financier en lui versant, comme à deux autres prêtres de l’Aude suspendus pour les mêmes raisons, de lui verser la somme considérable pour l’époque de 3 000 Francs or.

 

Marie Thérèse - Comtesse de Chambord
Marie Thérèse – Comtesse de Chambord

 

 

Une certaine Madame Cavailhé de Coursan, elle même membre important du Cercle Catholique de Narbonne décida d’offrir un nouvel autel pour l’église du jeune prêtre à Rennes-Le-Château.

C’est au début de 1887 que le nouvel autel est livré à Rennes-Le-Château. Bérenger Saunière fera démonter l’ancien autel carolingien et c’est à partie de ce moment que sa vie basculera … (Voir la vidéo ci-dessous)

Télécharger le fichier audio de la vidéo : Les origines de l’affaire de Rennes-Le-Château

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.