Le Plan de Paris

Accueil / Autour de l’Affaire / Des énigmes
Le Plan de Paris découvert dans les archives de Bérenger Saunière
Le Plan de Paris découvert dans les archives de Bérenger Saunière

C’est au cours du tournage du documentaire « Le Da Vinci : Enquête sur les énigmes d’un best seller », que David Galley et moi-même présentions, pour la première fois cet élément peu ou inconnu de l’affaire de Rennes-Le-Château.

Nous avions demandé à Monsieur Antoine Captier et son épouse Claire de bien vouloir répondre aux questions d’une interview filmée pour le documentaire. Monsieur et Madame Captier, toujours accueillants et charmants, nous présentèrent alors plusieurs documents et objets ayant appartenu à Bérenger Saunière. Parmi ceux-ci, se trouvait un vieux plan de Paris datant des années 1880-1900.

Le plan, en soit, n’a aucune valeur si ce n’est celle que peuvent lui attribuer des collectionneurs. Ce qui nous étonna est sa présence même dans les affaires personnelles de Bérenger Saunière !

D’après Monsieur Captier, il avait toujours été parmi les affaires du prêtre qui leur étaient parvenues au travers des jeux de successions. La question de savoir si  Bérenger Saunière s’est rendu à Paris au cours de sa vie taraude les passionnés et les chercheurs de l’affaire depuis de nombreuses années.

C’est Gérard de Sède qui le premier présenta cette histoire de voyage à Paris dans son premier livre qu’il consacre à l’affaire de Rennes-Le-Château . D’après l’auteur, c’est au cours de ce voyage qu’il fit traduire les parchemins découvert dans l’église, par l’entremise de l’Oblat Emile Hoffet.

Toujours d’après Gérard de Sède, Emile Hoffet l’entraîne dans le monde sulfureux de l’occultisme Parisien de cette fin de XIXème siècle et ce serrait également à cette occasion que notre bon curé de l’Aude rencontra Emma Calvé, célèbre cantatrice de son époque pouvant être comparé à la Calas.

L’auteur de “L’Or de Rennes” nous présente cette histoire sans y émettre le moindre doute et sans présenter d’éléments probants pouvant accréditer ses dires. C’est ainsi que de nombreux auteurs et chercheurs échafaudent des théories sans aucun élément factuel de départ. Pour ma part, je rejetais cette hypothèse, semblant plutôt relever du “roman” que de l’étude historique.

Or, la découverte de ce plan de Paris dans les affaires de Bérenger Saunière rend l’hypothèse d’un ou de voyages parisiens du prêtre de Rennes-Le-Château beaucoup plus probable. Pourquoi, une personne habitant dans l’Aude, loin de Paris, possède dans ses affaires le plan d’une ville où il ne serait pas allé? Il est fort probable, que ce plan a bien été  acheté à Paris par une personne s’y étant rendu.

Certains peuvent m’opposer que, peut-être, ce plan a été offert au prêtre par un tiers s’étant rendu à Paris ; outre le fait que ce “cadeau” est peu probable, nous devons nous interroger sur la raison qui l’aurait motivée à le garder !

Je pense que ce plan est la preuve que le curé de Rennes-Le-Château s’est rendu à Paris, seule la raison ne peut être déterminée. D’ailleurs, à son habitude, Gérard de Sède présente ce voyage avec un “décor” particulier réalisé avec la présence d’Emma Calvé, Emile Hoffet et le monde occulte parisien de cette époque. A son habitude, Gérard de Sède nous passe un message, mais faut-il encore le débarrasser de cette gangue romanesque inutile qui permet de dissimuler la vérité.

Certains éléments annotés sur ce plan peuvent permettre d’envisager certaines pistes de recherches ;  mais pour le moment il est encore un peu tôt pour les évoquer ici et de présenter les résultats d’une enquête qui s’avère passionnante.

Ecoutez le texte de cette page au format MP3 :

6 réponses sur “Le Plan de Paris”

  1. hypothese:
    BS avait le plan de Paris parce qu’il a reproduit (eglise st gervais – eglise notre dame- palais du louvre) dans ses travaux des jardins et de son domaine;
    -zone 1: jardin de l’eglise = eglise de st gervais
    -zone 2: croix celtique = notre dame
    -zone 3: domaine (villa bethanie+jardin+deux tours) = palais du louvre
    la ruelle qui separe cette derniere du reste c’est riviere la seine.

    1. Comme dit précédemment, les travaux de Saunière dans les jardins de l’église n’ont aucun lien avec Paris, mais votre hypothèse est la votre.

  2. suite:
    l’ecriture sur le banc de la grotte serait peut etre , SL=saint louis, ce qui place le triangle du jardin de l’eglise sur l’île saint louis, la rive ouest de l’île donne bien une cote d’un triangle pointé vers le sud, ce qui complete le plan de l’hypothese. l’ile s’appelait ile aux vaches qd elle etait separée de l’ile de notre dame, on dit qu’elle etait restée inhabité pendant longtemps, il y avait des prairies, pourrait il qu’il y avait des grottes làbas là où le triangle indique? allez savoir!
    c’etait juste une hypothese.

    1. Je ne pense vraiment pas que les travaux de Saunière, dans l’élaboration des jardins de l’église, aient un lien avec la ville de Paris

  3. pour l’ecriture du banc, il ya que SL, ce qui est à gauche et à droite c’est juste une decoration symetrique comme celle du haut de la fresque de l’eglise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.